DISTRIPEDIE : l'encyclopédie de la distribution et du commerce


Accueil du site > Gestion des ressources humaines - Emploi > L’organigramme type d’une grande surface, et ses métiers.

L'(es) auteur(s) certifi(ent) l'exactitude de l'ensemble des informations qui suivent. Les opinions contenues dans le présent article n'engagent que leur(s) auteur(s).

L’organigramme type d’une grande surface, et ses métiers.

Auteur : M.Labarre Marion. Projet étudiant encadré.

jeudi 27 septembre 2007, par Animateurs du site

L’organigramme d’une grande surface est composé d’une multitude de métiers différents, structurés de la façon suivante :

(GIF)
Organigramme type d’une grande surface

Les principaux sont :

- Le(la) directeur(trice) de magasin :

Il s’agit d’un véritable chef d’entreprise qui doit gérer l’ensemble des activités de la grande surface. Il prend également de nombreuses décisions concernant le rayonnage des produits, ceux qui se vendent difficilement, ceux dont les ventes explosent mais ne sont pas assez en valeur. Il doit également superviser tous les travaux mis en place dans le magasin, ainsi que décider des offres promotionnelles et des animations offrant la possibilité de doper les ventes d’un produit ou d’un autre. Dans certains commerces, les plus petits, il est également chargé de gérer les stocks, de passer les commandes pour éviter les pénuries de produits. La gestion et la comptabilité représentent les tâches les plus importantes de son travail quotidien. Le rôle du Directeur de Magasin dépend du type de commerce dont il est le représentant.

- Le(la) chef de département :

Son rôle est d’organiser et de coordonner une demi-douzaine de rayons, d’assurer le recrutement, la formation, l’animation et l’évolution de son équipe. Il est sous la responsabilité immédiate du directeur du magasin. Son métier lui demande de nombreux déplacements dans la surface de vente mais aussi des contacts très fréquents avec les acheteurs ou les marchandiseurs. Sa possibilité d’évolution professionnelle est de devenir adjoint du directeur ou plus directement directeur de magasin.

- Le(la) chef de rayon :

Sa mission est de faire vivre son rayon ! La mise en scène des produits est donc importante puisqu’elle est le premier contact avec le client. On attribue au manager de rayon 4 fonctions principales qui sont la négociation, l’achat, la vente et le recrutement de son propre personnel. C’est lui qui fait fonctionner au mieux la vente en libre-service. Il a la responsabilité du chiffre d’affaires et de la rentabilité de son rayon. Il a à sa charge une équipe de vente qui l’aide à la réussite de ses missions. Il se doit également d’assurer leur formation. Les possibilités de promotion du manager de rayon sont de passer aux postes supérieurs de chef de département, puis d’adjoint du directeur, jusqu’à même obtenir la possibilité de devenir directeur de magasin.

- Le(la) chef de produit :

Il s’agit d’un métier que l’on trouve dans le commerce mais également dans l’industrie. Il est indispensable au bon fonctionnement du lancement des nouveaux produits car il les accompagne à partir de leur conception jusqu’à leur arrivée dans les rayons. On lui associe les mêmes fonctions qu’à l’acheteur. C’est à lui que revient la sélection de la gamme de produits qui sera distribuée. Son travail est constitué de plusieurs étapes, les études de marché, la définition du produit à proposer dans les rayons et effectuer un suivi régulier des ventes.

Les possibilités d’évolution professionnelle que peut obtenir le chef de produit pourraient alors être d’élargir ses responsabilités en s’occupant de produits plus complexes ou encore plus stratégiques, ou d’un marché plus important ; de viser l’international si cela n’est pas encore fait. Toutefois son niveau de compétence peut lui permettre des ouvertures vers divers métiers de l’entreprise, tels que les achats, la logistique, l’administration ou encore le domaine des finances.

- L’attaché(e) commercial(e) :

Son secteur d’activité est plutôt réservé à l’extérieur de l’entreprise puisque c’est un homme de terrain. Il doit visiter une clientèle qu’il a déjà acquise, ou prospecter dans un secteur géographique donné. Il véhicule l’image de la société à travers ses nombreux rendez-vous.

S’il souhaite se sédentariser, l’attaché commercial peut alors devenir chef de rayon ou chef de département. Le métier de chef de produit lui conviendrait également car il faut aussi beaucoup se déplacer.

- Le(la) démonstrateur(trice) :

Il fait partie des vendeurs spécialisés. Son rôle est de présenter un produit sous toutes ses formes directement sous les yeux des clients. Cela permet à l’entreprise de faire connaître au public les nouveautés, les produits en promotion devant être vendus plus rapidement. Aujourd’hui peu de grandes surfaces peuvent se passer de démonstrateurs. Il est souvent le salarié du fabricant du produit et non de la grande surface.

- L’employé(e) libre-service :

Son rôle est d’approvisionner les rayons en respectant les implantations et la qualité des produits. Il veille au rangement des stocks et de la réserve, puisqu’il transporte les articles de la réserve jusqu’aux rayons. Il renseigne les clients et assure la formation sur les prix, tout en contrôlant de façon très régulière les dates limites de consommation, et en retirant les produits périmés ou abîmés. Il se doit de respecter les consignes du chef de rayon. Il dépend donc directement de lui. L’entretien, la propreté et la présentation des marchandises sont également de son ressort.

Après quelques années d’expérience professionnelle, l’employé libre-service peut devenir gestionnaire de stocks puis chef de rayon.

- Le(la) gestionnaire d’approvisionnement :

C’est lui qui assure les relations avec les fournisseurs au sein de la grande surface. Il ajuste les prévisions de réception aux prévisions de vente en fonction des études de marché, des ventes antérieures, du moment de l’année car certaines ventes de produits dépendent de la saisonnalité. Il a également la fonction de s’assurer que les marchandises livrées sont les bonnes. Ensuite il les enregistre, pour que l’entreprise puisse les suivre jusqu’à leur vente.

- Le(la) caissier(ière) :

Il effectue la saisie des prix sur clavier ou par procédé de lecture optique. Il est le dernier et des fois le seul contact avec le client. Il doit alors laisser bonne impression. Le caissier ou la caissière doit établir en fin de journée une situation de caisse : il indique le solde en caisse le matin et le solde le soir. Il peut également participer de temps à autres à des activités de mise en rayon, ainsi qu’à l’accueil et à l’information aux clients. Il s’agit d’un emploi le plus souvent provisoire et qui laisse peu de place à d’éventuelles promotions. Cependant trois types d’emploi peuvent s’obtenir par promotion :
- « les caissier(e)s-coffres » : ils comptent et approvisionnent l’ensemble des caisses
- « les caissier(e)s-moniteur(trice)s » : ils forment les nouveaux caissiers.
- « les premier(e)s caissier(e)s » : ils sont chargées de dépanner les caissier(e)s au travail.

Sources :

www.distripedie.com

www.onisep.fr

www.distrijob.fr

www.wikipedia.fr

Certaines licences professionnelles commerce forment directement à ces métiers. Liste des licences professionnelle commerce.

Contacter le responsable éditorial de ce site

Contacter le Webmestre de ce site

L'utilisation de ce site implique l'acceptation sans réserve des conditions d'utilisation. Pour les consulter, cliquer sur ce lien


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé